Retrospecto

Exposition de Mille au carré

Résidence de création du 8 au 19 janvier 2018 

Exposition du 22 janvier au 24 mars 2018 

 

L’association Mille au carré est une association de création multimédia se présentant sous la forme d’un collectif de créatifs qui élaborent des pièces, expositions ou ateliers transdisciplinaires, avec le numérique comme point de rencontre. S’inscrivant à la fois dans des mouvements artistiques tels que l’art numérique, le graphisme ou le design d’objet, et dans des cultures plus populaires comme celle du « do it yourself » ou des « makers », ce collectif cherche de la poésie directement dans la donnée numérique en détournant et bidouillant des technologies obsolètes ou ultra-récentes.

Mille au carré a résidé deux ans au Grand Cordel avant de déménager récemment dans un autre espace au Triangle, cité de la danse à Rennes. Ces deux années en ces lieux furent déterminantes et ont permis à l’association d’affirmer son univers, sa démarche, ses créations, etc. C’est donc logiquement qu’une proposition d’exposition a été faite au Grand Cordel pour cette saison, comme une conclusion s’affirmant en des lieux bien connus de Mille au carré. Le nom de cette exposition, fait donc uniquement référence à cet historique, car paradoxalement, Retrospecto n’aura d’une rétrospective que le nom, puisqu’elle n’aura rien de récapitulative et chronologique. Plutôt que de se pencher sur son passé, Mille au carré préfère imaginer de nouveaux projets en proposant de nouvelles créations transdisciplinaires et technologiques.

La deuxième pièce sera réalisée lors d’ateliers de création avec le public. Mille au carré a beaucoup travaillé la création avec l’autre, amateur ou professionnel. Réaliser des pièces avec un public non averti a été un enjeu particulier afin de démocratiser à la fois les pratiques artistiques et numériques tout en valorisant le travail effectué via des expositions.

Cette pièce fera sens avec la pièce décrite précédemment. Elle sera d’ailleurs rajoutée après, ce qui permettra de faire de la médiation auprès des participants. 

Une réflexion sur les symboles présents dans l’exposition sera portée : Quels sont leurs sens, à quoi font ils référencent ? Comment et pourquoi apparaissent ou réagissent-il ? Puis, il s’agira de créer une fresque à l’aide de machines numériques récentes telles que la découpe papier, laser ou à fil chaud ou l’imprimante 3D. À la manière d’un bas-relief, les formes préalablement modélisées sur ordinateurs et sculptées grâce aux machines seront disposées sur un mur, impliquant les participants dans un processus de création proche du street art.

Ainsi, l’objet créé à l’issue de cet atelier ne sera pas de nature numérique dans sa forme finale mais le sera de par sa conception, ce qui se ressentira par le biais de la finition quasiment industrielle de chacune des pièces composant la fresque. Cette fresque aura donc pour vocation d’illustrer l’exposition en racontant une histoire abstraite, que chacun interprètera à sa manière en fonction de sa lecture de l’univers proposé par Mille au carré.

Le collectif est actuellement en train de travailler sur un partenariat avec l’université Rennes 2, afin de proposer un workshop avec les étudiants du master Création Numérique, pour compléter le bas-relief et former ainsi une stèle lumineuse.

Ce projet sera présenté pour le festival Urbaines.

Une troisième pièce participative est actuellement en cours de réflexion. Celle-ci évoluerait au fil du temps en fonction des passants. Le collectif est actuellement en réflexion afin de faire en sorte que les ateliers de médiation culturelle autour de l’exposition, menés par Elise Guihard, puissent être intégrés directement à l’exposition.