PROJET ASSOCIATIF

Le Conseil d’administration du grand Cordel a validé, dans ce contexte du renouvellement de la convention entre la Ville et le Grand Cordel, le principe de faire évoluer les missions de la précédente période de convention par le biais de nouveaux objectifs.

Le travail de réflexion d’un groupe d’administrateurs et de salariés à permis de dégager des objectifs généraux, à partir des axes suivants :

 

– Inscrire l’éducation artistique des enfants, des jeunes et des adultes en arts plastiques contemporains dans une action culturelle globale.

– Participer à l’éducation artistique des enfants, des jeunes et des adultes en musique, arts vivants et arts plastiques.

– Favoriser et permettre l’expression à l’éducation scientifique et technique des enfants, des jeunes et des adultes.

– Favoriser la vie associative, citoyenne, cullturelle et artistique des adolescents et des adultes

– Favoriser les liens sociaux des acteurs du quartier et du territoire.

 

L’Association exerce une mission permanente d’éducation, d’action culturelle, d’organisation de loisirs et de formation civique et sociale.

Conformément à ses statuts, elle s’est donnée pour objectifs de :

– Animer des lieux d’expérimentation et d’innovation sociale répondant notamment aux attentes des publics,

– Permettre au plus grand nombre d’accéder à des activités dans les domaines des loisirs culturels, scientifiques et sportifs,

– Agir principalement en direction et avec les jeunes du quartier,

– Réunir les usagers, les membres et plus généralement les citoyens, les impliquer, les informer, les former dans le respect et la diversité des courants de pensée et de leur expression

 

Le caractère laïc de l’Association est marqué par l’ouverture à tous. Les adhérents ont les mêmes droits et les mêmes obligations, quels que soient l’âge, le sexe, la profession, l’origine, leurs convictions idéologiques, politiques ou religieuses.

L’association est affiliée à la Fédération Régionale des MJC de Bretagne, qui fait partie de la Confédération des MJC de France (CMJCF), et avec lesquelles elle partage les valeurs de l’éducation populaire.

 

 

Projet Associatif 2010-2016

Dans le cadre de son nouveau projet associatif, le Grand Cordel mjc a repris l’ensemble des grandes thématiques débattues avec la Ville de Rennes lors des rencontres liées au renouvellement des conventions. Celles-ci ont été déclinées autour d’un axe transversal « de développement des publics et de la vie associative » comprenant deux pôles spécifiques et complémentaires, à savoir :

 

  • « Accueil des Publics de proximité »
  • « Arts Visuels et contemporains »

 

 

La déclinaison de ces pôles est proposée à partir de six objectifs associatifs.

Ces objectifs généraux sont détaillés ci-après et font l’objet à l’interne de l’association de fiches-actions évaluables dans le cadre d’une première étape de mise en œuvre. L’association s’engage à mettre en œuvre une démarche d’évaluation, qui permettra, à l’aide d’un rapport annuel, de faire le point sur la démarche engagée.

 

 

Pôle Accueil des Publics de proximité


1 – Favoriser les liens sociaux des habitants et autres acteurs du quartier.

11 – Accueillir les habitants et acteurs individuels ou collectifs du quartier dans le projet associatif de la MJC.

12 – Diversifier l’accueil de tous les publics.

13 – Être lieu de rencontre, de connexion, de croisement des savoirs et de partage en direction des habitants et acteurs du quartier.

14 – Être lieu de complémentarité avec les acteurs sur le territoire.

 

2 – Etre lieu ressource des jeunes de 15 à 25 ans, lieu d’accueil, lieu de proposition, pour accompagner leurs projets, pour une coordination avec les autres acteurs du quartier.

21 – Rechercher l’identification de la MJC comme un lieu d’accueil, de citoyenneté et de rencontres, pour les jeunes sur le territoire.

22 – Être un « lieu ressources » pour l’expression des jeunes de 15 à 25 ans et, accompagner la réalisation de leurs projets, principalement collectifs, en lien avec le projet de la MJC.

23 – Soutenir et diffuser les pratiques amateurs en arts vivants, par un accompagnement à la conception et à la réalisation des projets.

24 – Proposer et soutenir une coordination avec les autres acteurs du quartier.

25 – Favoriser l’accès des enfants, des jeunes, à la littérature jeunesse, aux arts de l’illustration et aux arts de la parole.

 

3 – Être un acteur territorial du développement durable.

31 – Réduire l’impact environnemental de l’ensemble des actions et des projets.

32 – Inciter à la prise de responsabilités des adhérents et usagers au sein de l’association.

 

 

Pôle Arts Visuels et Contemporains

 

4 – Participer à l’éducation culturelle et artistique des enfants, des jeunes et des adultes particulièrement en arts vivants et arts visuels, en favorisant la pratique amateur.

41 – Soutenir la réalisation et la monstration des pratiques amateurs en arts visuels.

42 – Développer les pratiques collectives artistiques et culturelles amateurs en arts vivants (théâtre, danse, musique…), et arts visuels (arts plastiques, vidéo …).

43 – Rendre les pratiques amateurs et l’éducation artistique progressivement accessibles à tous les publics, par un accompagnement systématique à la recherche d’aides financières spécifiques et par une offre tarifaire adaptée.

44 – Favoriser l’éducation artistique par la rencontre entre pratiques professionnelles et pratiques amateurs.

 

5 – Inscrire le soutien à la création et à la diffusion en arts visuels, ainsi que leur médiation et l’éducation artistique des enfants, des jeunes et des adultes, dans une action culturelle globale.

51 – Organiser le soutien à la création artistique actuelle en arts visuels et à sa diffusion, à partir d’une logique de projets qui développe systématiquement le partenariat, la relation aux autres champs et domaines de l’action culturelle et l’implication d’acteurs et de publics sur le territoire (quartier et au-delà).

52 – Accompagner les artistes, dans leurs recherches et le développement de leur démarche artistique, par le soutien à la production et l’exposition des œuvres.

53 – Organiser la médiation aux œuvres, et l’éducation artistique en direction des scolaires (enfants des écoles du 1er degré, jeunes des collèges et lycées, étudiants), périscolaire (centre de loisirs…), et des publics empêchés (IME, secteur hospitalier, …).

54– Organiser la sensibilisation aux œuvres en arts visuels des enfants, des jeunes, des adultes et des familles, par des actions originales, innovantes, et des correspondances avec d’autres domaines artistiques ou culturels (danse, musique,…), dans un objectif d’élargissement des publics.

55 – Collaborer, dans le cadre de partenariats avec les autres équipements culturels rennais, avec les membres des réseaux locaux ou régionaux (Art Contemporain en Bretagne, Pôle Régional de Ressources en Arts Plastiques,…), les établissements scolaires et l’Université.

 

6 – Favoriser l’accès aux technologies de l’information et de la communication, en direction des enfants, des jeunes et des adultes, comme outil culturel et moyen d’expression.

61 – Accompagner les personnes dans l’usage des TIC comme outil d’inclusion sociale (emploi, services, logement, culture….).

62 – Développer l’expression des habitants par l’outil vidéo et particulièrement la WEB TV, www.canalsix.tv.

63 – Permettre l’accès en libre-service à l’espace multimédia.

64 – Favoriser les projets transversaux, en développant les liens avec d’autres projets artistiques et culturels, par le biais des arts numériques.

65 – Accueillir et favoriser les projets en partenariat sur le Quartier, la Ville et au delà (Métropole, international).

 

 

 

La déclaration des principes de la Confédération des MJC de France

Le Grand Cordel MJC adhère à la Fédération Régionale des MJC de Bretagne qui fait partie de la Confédération des MJC de France.

 

VALEURS ET POSITIONNEMENTS

Les Maisons des Jeunes et de la Culture (1) et les associations adhérentes aux Unions et Fédérations régionales de MJC, qui elles-mêmes constituent la Confédération des Maisons des Jeunes et de la Culture de France, ont toutes pour vocation de favoriser l’autonomie et l’épanouissement des personnes. Elles permettent à tous d’accéder à l’éducation et à la culture, afin que chacun participe à la construction d’une société plus solidaire.

La démocratie se vivant au quotidien, les Maisons des Jeunes et de la Culture ont pour mission d’animer des lieux d’expérimentation et d’innovation sociale, répondant aux attentes des habitants.

De telles actions, de tels services encouragent l’initiative, la prise de responsabilité et une pratique citoyenne. L’action éducative des MJC en direction et avec les jeunes est une part importante de leur mission. Les MJC favorisent le transfert des savoirs et expériences entre générations et encouragent les expressions et les pratiques culturelles de l’ensemble de la population.

Les MJC et autres associations adhérentes sont ouvertes à tous, sans discrimination, permettant une relation conviviale entre les participants. Respectueuses des convictions personnelles, elles s’interdisent toute attache avec un parti, un mouvement politique, ou syndical, une confession. Elles respectent le pluralisme des idées et les principes de laïcité, mis en avant dans les valeurs républicaines.

Elles contribuent à la création et au maintien des liens sociaux dans la ville, le quartier et le village. Cet enracinement n’est possible que si les MJC et les associations adhérentes, aidées par les Unions et Fédérations régionales sont à l’écoute de la population et participent au développement local. Elles agissent notamment en partenariat avec les collectivités locales et territoriales. Elles sont force de proposition œuvrant pour l’intérêt général et agissent comme des lieux de médiation sociale.

La Confédération, les Unions et Fédérations régionales de MJC, les associations et MJC locales adhérentes s’engagent à une pratique et à une conception active de la démocratie. Elles suscitent le débat d’idées; elles favorisent la créativité et l’initiative, l’innovation et l’expérimentation.

Les MJC sont originales, de par la variété de leurs expériences : elles mettent à la disposition de la population leurs compétences et savoir-faire dans la manière de maîtriser des projets, de gérer des équipements collectifs et d’animer les relations entre les personnes. Avec leurs élus et animateurs bénévoles, et leurs salariés, elles ont une exigence de qualité et de pertinence pour leurs offres de service en matière de loisirs, d’insertion, d’animation et de formation.

Le partage des mêmes valeurs, la définition en commun des grandes orientations par les élus bénévoles et les professionnels, le fonctionnement en réseau (2) et le respect de l’autonomie de chaque échelon fondent l’originalité et la dynamique de la Confédération des MJC de France.

 

VOCATIONS ET PRINCIPES DE FONCTIONNEMENT

La Confédération veille au respect, par les Unions et Fédérations régionales, de la présente Déclaration des principes. Elle génère, par la recherche et le débat, les orientations stratégiques (3) ainsi que l’actualisation de son rôle et de son utilité sociale. Celles-ci sont arrêtées en commun avec les Unions et Fédérations régionales. La Confédération représente le réseau au niveau national et international.

Les Fédérations régionales animent le réseau des MJC et associations adhérentes, sur la base des orientations stratégiques qu’elles ont contribué à définir. Elles prennent l’initiative de les mettre en œuvre en direction et avec les MJC et les associations concernées, notamment les unions locales, intercommunales et départementales. Elles veillent à la cohésion du réseau et au développement d’actions communes. Elles offrent des services adaptés aux besoins et aux attentes des MJC et associations adhérentes. Elles les conseillent et les assistent à leur demande. Elles représentent le réseau au niveau régional, départemental et local.

Les MJC et associations adhérentes représentent localement le réseau. Elles sont encouragées à élaborer chacune un projet cohérent de développement dans le respect de la présente Déclaration des principes. Ces projets sont définis localement, car ils doivent être l’expression de la volonté de l’association et prendre en compte les besoins socioculturels de la commune ou du quartier, les attentes des partenaires de la MJC ou d’autres intervenants.

Pour élaborer ces projets, les MJC s’appuient sur les orientations stratégiques et bénéficient de l’assistance des Unions et Fédérations régionales.

 

 

(1) La MJC désigne — comme un terme générique — des associations socioculturelles qui partagent les mêmes vocations, positionnements et valeurs sous forme d’organisations différentes : Maison Pour Tous, de quartier, des Loisirs et de la Culture, Centre d’Animation, rural, socio-éducatif, foyer de Jeunes, Espace culturel, OCAL, Forum, etc.

(2) Ensemble d’associations unies par des liens structurels ou fonctionnels de nature variée (activités type, géographiques, publics, etc.) reposant cependant sur des intérêts communs.

(3) Les orientations stratégiques définissent des activités prioritaires à caractère général, laissant une marge de manœuvre dans les applications.

 

 

0 comments

Écrire un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *