Parcours d’ici

Parcours d’ici

Samedi 3 juillet 2021 / 16h-22h
Carte Sortir 6€ / réduit 12€ / tarif plein 20€
Billetterie en ligne ou directement à la MJC
Tout public, à partir de 12 ans

Avec la complicité d’habitants, la MJC Grand Cordel propose un parcours de spectacles intimistes dans le quartier : appartement, maison, jardin, coin de rue. Par petits groupes et accompagnés de guides, vous découvrirez des formes courtes composées de lectures, de récit, de poésie concoctées par des artistes rennais.

La soirée se terminera par un temps commun convivial autour d’un verre et d’une petite restauration.

Réunion de préparation

Si vous souhaitez faire partie de l’organisation des parcours,
une réunion de préparation avec les bénévoles est prévue mardi 18 mai à 18h30 à la MJC.

Cake et Madeleine

Petite forme autour de parents disparus et des objets qui sont restés
Aurélien Georgeault Loch – Compagnie Bakélite

Cake et Madeleine c’est l’histoire d’une famille où les hommes ont disparu. Ça raconte comment les hommes ont disparus. Ça aimerait dire pourquoi mais… bon.
Cake et Madeleine aimerait être une histoire drôle. Ça tente d’être drôle mais ça a des accents mélancoliques.
Cake et Madeleine ce sont les gâteaux préférés de papa et de grand-papa. Ça parle de ça. Ça parle aussi de la guerre, des dimanches, de cartes postales, de la vie en montagne et d’errances maritimes, de sirènes, de descendances, de traverser tous les pays du monde sans réussir à partir d’ici.
Ça parle de tout ça.
Cake et Madeleine est une histoire pleine d’évènements sans surprises. Le tout saisi dans une réalité toute simple. Ça parle de tous ces objets qu’on garde pour se rappeler. Ceux que tu mettrais dans ta valise si tu devais partir dans à peine trente-cinq minutes.
Cake et madeleine c’est un spectacle où le temps passe lentement. Mais où les années s’enchainent sans qu’on voit les enfants grandir.

Création et interprétation : Aurélien Georgeault Loch
Regards extérieurs : Isabelle Legros et Olivier Rannou
Coproduction : Le CRéAM à Dives sur Mer et la Compagnie Bakélite
Partenaire : Théâtre du Cercle – Rennes

Bazar espagnol

Chant traditionnel espagnol et les musiques populaires sud-américaines
Sophie Belloir et classique Yann Barreaud

Depuis toujours les compositeurs se sont inspirés de la tradition populaire afin de nourrir leurs créations. Certains, comme Manuel de Falla et Federico García Lorca sont allés plus loin dans ce sens, afin de mettre en avant l’éclat authentique des musiques pour lesquelles ils éprouvaient un profond respect. Aujourd’hui, avec Bazar Espagnol nous avons la chance de pouvoir replonger grâce à eux dans l’Espagne des XIXème et XXème siècles, comme dans une sorte d’instantané musical qu’on aurait retrouvé intact. On s’aperçoit alors que les chants et les danses d’autrefois nous sont familiers, et que cette tradition musicale, toujours vivante par endroits, a encore beaucoup à dire. Outre-Atlantique, en Argentine : autres danses, autre peuple mais la même langue espagnole. Lors de son passage en France, Astor Piazzolla réalise qu’il peut nourrir le tango avec des éléments issus de la musique classique et du jazz. C’est la naissance du Tango Nuevo dont les harmonies envoûtantes feraient presque oublier la réalité des bas-fonds de Buenos Aires. Bazar Espagnol arrange et s’approprie cette musique. Instrument typique du tango des origines, la guitare, qui fut délaissée au fil du temps donne ici une saveur nouvelle à ce magnifique répertoire

 

Virilité ?

Seul en scène tout terrain
Gaël Le Guillou Castel – La Caravane Compagnie

En 2019, Gaël Le Guillou-Castel et Romain Courapied (Docteur en Lettres Modernes) ont engagé un dialogue sur la virilité. A partir de leur propre expérience d’hommes, ils explorent cette notion, son histoire, ses répercutions et ses incarnations physiques et psychologiques, ses émanations dans la littérature théorique et de fiction.
Ils interrogent cette injonction à une normativité masculine impossible à réaliser, et ce qui se passe quand on se situe en marge des codes.

Comédie portative

Philippe Languille et Alice Millet – Compagnie Udre-olik

A partir de 12 ans

Cette lecture comédie portative est avant tout déjantée. Alice Millet et Philippe Languille les deux protagonistes de cette aventure singulière en appartement ont réuni pour cette occasion un ensemble d’extraits de pièces survitaminées, d’auteurs contemporains Jean Philippe Ibos, Thierry Sébastien, etc …Entre ces morceaux choisis la comédienne et le comédien tenteront quelques expériences pataphysiques dont seul UDRE OLIK a le secret . Vingt minutes assez loufoques mais pas que, car la qualité textuelle est une exigence première de la compagnie.

Compagnie : Udre-Olik
Auteur / textes : Multi auteurs
Mise en scène :  Philippe Languille, Alice Millet
Distribution : Philippe Languille, Alice Millet
Production : Cie Udre-Olik

 

45 jours, une rencontre

Écriture et Théâtre
Nathalie Burel (écrivaine), Julie Moreau (actrice) et Frédéric Gransard ( musicien)

A partir de 15 ans

Dans le théâtre professionnel, une création prend six semaines, c’est une moyenne. Les acteurs sont aguerris et connaissent leur texte, le metteur en scène sait ce qu’il va monter et comment il va le monter.

Ici, l’autrice ne sait pas ce qu’elle doit écrire, la metteuse en scène ne sait pas qui seront les acteurs, le musicien ne sait pas ce que l’on attend de lui. Les acteurs ne savent pas qu’ils savent jouer, ni qu’ils savent écrire.

Ils se sont choisis ou plus justement ils ont choisi de jouer au même jeu.

6 semaines, 1 rencontre : 5 heures d’écriture.  2 jours de répétition. Le temps pendant, le temps entre, la réécriture, la mise en musique, le texte que l’on s’approprie.

Faire de cette urgence une force, de ces présences brutes une fiction.