Category Archives: ÉVÈNEMENTS

Des Souris Et Des Ohms > jeudi 19 avril 2018 dès 18h

Des Souris Et Des Ohms

Dans le cadre de Territoires Sensible – Association Tout Atout

Jeudi 19 avril 2018 dès 18h

 

L’association Tout Atout en lien avec la performeuse Élisa Le Merrer et le collectif Ond’anse proposent un spectacle déambulatoire qui s’appuie sur un travail d’exploration des ondes électromagnétiques.

Par groupe de 5 personnes, toutes les 20 minutes, tentez l’expérience de LA BOITE NOIRE!

Renseignements :

► Rendez-vous le Vendredi 19 Avril à partir de 18h à la MJC Grand Cordel
► Entrée libre. Réservation obligatoire à l’accueil au Le Grand Cordel mjc02 99 87 49 49
►Tout public, à partir de 10 ans.

⚠ Déconseillé aux personnes électrosensibles ⚠

 

ND4J « La Nuit improvisée – Jeudi 12 avril 2018 de 20h à 0h

L’ASCREB et Le Grand Cordel MJC vous proposent :

ND4J « La Nuit improvisée

Jeudi 12 avril 2018 de 20h à 0h

Gratuit

 

Théâtre, Improvisation, Initiation, Match, Danse, Cabaret, Photographie

Les Beaulieu’zarts de l’ASCREB présente la nuit Improvisée.

Venez assister à la ND4J le 12 avril au Grand Cordel MJC, de 20h à minuit, pour participer à la Nuit improvisée mise en place par l’ASCREB théâtre, association étudiante. Une nuit improvisée pour se laisser porter dans un nouvel univers, découvrir l’improvisation par divers ateliers, se tester et profiter. C’est également l’occasion d’un échange social au travers d’initiations ou de jeux.

Des découvertes à l’infini
Des rencontres créatives
Le tout dans une ambiance festive
C’est ça, une ND4J !

 

_________

PROGRAMME

* Spectacle de théâtre
Pour commencer la soirée, la troupe amatrice du Grand Cordel MJC ouvre le bal avec un spectacle. A la fin du spectacle, les spectateurs pourront se déplacer dans les locaux du Grand Cordel, et ainsi choisir leur parcours.

* Cabaret d’Improvisation
Nous vous inviterons à assister à un cabaret d’improvisation, afin de s’immerger dans le monde de l’improvisation.

* Improvisation à partir de photographie
Dans le même temps, un atelier n’attendra pas le public pour être en mouvement. En effet, sous un barnum dans le jardin du Grand Cordel, des comédiens s’affaireront à faire vivre des situations à partir de photographies pré-réalisées par l’ASCREB photo, qui pourraient peut être finir par vous surprendre…

* Danse
Des improvisations danse se créeront dans les locaux du Grand Cordel tout au long de la soirée, peut-être juste à côté de vous. Un projet travaillé avec la danseuse professionnelle Sylvie Seidmann de la compagnie Zéphyr.

* Vidéo : devant la caméra
Pendant toute la soirée, il vous sera également permis de vous placer devant une caméra et de vivre votre impro à vous : avec l’aide de consigne vous allez créer un personnage, ses caractéristiques, son histoire. Il est temps de se lancer, par la phrase « Je suis… ».

* Initiation à l’improvisation
Durant le 2e temps de la soirée, une initiation à l’improvisation théâtrale, vous sera proposée, les volontaires pourront alors participer à une session où leur seront proposés des exercices de base, ainsi que des défis improvisés à relever.
Après avoir acquis quelques bases, pourquoi pas se lancer devant la caméra et créer votre improvisation, « Je suis… »

* En improvisation les Sciences et les Hommes
Dans ce même temps, un format pré-écrit autour des sciences vous est proposé, sur les grands scientifiques que nous avons rencontrés au court de nos vies, dans les manuels de mathématiques, de sciences et vie de la terre, de physique… Les comédiens les feront vivre en improvisant devant nous.

* Match d’impro
Les sciences et l’initiation à l’improvisation laisseront place au match d’improvisation, qui verra s’affronter des équipes (Les Beaulieuz’arts de l’ASCREB, Troupe de théâtre de l’INSA et les Fluff) prêtes à tout pour … le plaisir des spectateurs ! Ce créneau sera l’occasion pour tous de se réunir autour de la fameuse “patoche”, lieu de rencontre et communion théâtrale, où l’on espère éviter les mauvaises chutes.

* Cabaret Géant avec les 3 troupes d’impro sur scène
Pour clôturer la soirée aux alentours de 23h30 commencera un dernier format plus original, mis en place par les 3 troupes de théâtre d’improvisation (Les Beaulieuz’arts de l’ASCREB, Troupe de théâtre de l’INSA et les Fluff). Ce format sera travaillé en amont, lors d’une journée de workshop avec les comédiens où l’écriture viendra compléter et sublimer le travail de l’improvisateur le soir du spectacle, il s’agira d’un très grand cabaret.
https://www.facebook.com/pagettinsa/
https://www.facebook.com/Les-FluFF-Impro-802653453116626/

Vous pouvez retrouver les Beaulieuz’arts de l’ASCREB, co-organisateur avec Le Grand Cordel MJC, sur la page facebook:
https://www.facebook.com/ascrebtheatre/?ref=bookmarks

 

_________

HORAIRES
20h-20h45 : Troupe amatrice de la MJC du Grand Cordel
20h50-21h45 : Cabaret + Improvisation photo + Danse
21h50-22h40 : Initiation à l’improvisation (4 séance de 15 minutes) + Des sciences et des Hommes Format long + Danse
22h45-23h20 : Match d’impro + Danse
23h25 à minuit : Cabaret Géant avec toutes les troupes d’improvisation
20h-00h : Devant la caméra « Je suis.. »

 

 

Hors Zone > jeudi 19 avril 2018 de 17h à 20h

HORS ZONE

Le Grand Cordel présente

JEUDI 19 AVRIL 2018 de 17h à 20h

dans le cadre du temps fort « Les jeunes ont les Rennes »

Tarif : Gratuit
Lieu : Fit Park de Beaulieu, Rennes
Public : Ados et jeunes adultes

Intervenants : Association Jeanne d’Arc, association BZ’Slake.

Scène ouverte
Tournois sportifs et urban-training
Slakeline en initiation – Jumpline en démonstration
Espace détente, cosmétiques bio, buvette …

+ spectacle Des Souris et des Ohms, par Tout Atout dès 18h

Venez profiter d’un moment de détente après les cours, sur le nouvel espace Fit Park du Crous.
Inscription pour la scène ouverte au Grand Cordel MJC.

 

En partenariat avec le CROUS de Rennes.

32.LOGO_Crous Rennes

Rien à dire / Poulette crevette > Dimanche 25 février 2018 – dans la cadre du festival Les Coquecigrues

dans le cadre du festival Les Coquecigrues
Par Le Grand Cordel MJC, le Centre Social de Maurepas et l’association Mon oncle et ma nièce. 

Rien à Dire

CLOWN – Dimanche 25 février – 16h – Salle Guy Ropartz tout public dès 7 ans – 60 min

Compagnie Leandre Clown / Mise en scène, interprète et costume : Leandre Ribera / Dessin scénogra- phie : Xesca Salvà / Constructeur scénographie : El taller del Lagarto – Josep Sebastia Vito “Lagarto”, Gustavo De Laforé Mirto / Dessin de lumière et production technique : Marco Rubio / Composition musicale : Victor Morato / Musiciens : Maria Perera, Francesc Puges, Pep Moliner, Jordi Gaspar, Frederic Miralda, Sergi Sirvent, David Domínguez / Production : Agnés Forn

Leandre vous invite dans sa maison sans murs. Chaussettes volantes, pluies de parapluies, miroirs joueurs, lampes farouches, des cadeaux surprises, des pianos télépathiques. Des bêtises. Des démons. Des rêves. Une maison rêvée pour partager la solitude, les émotions. Ici et maintenant. « Spectacle tout public, profondément humain, qui touche à l’imaginaire et à la poésie avec justesse et intensité » Ouest-France « Un spectacle profondément chaleureux et amusant qui derrière le rire nous offre la liberté » The Times  

Poulette Crevette

THÉÂTRE MUSICAL -Dimanche 25 février  11h & 16h – Le Grand Cordel MJC jeune public dès 18 mois – 30 min

Cie La Baleine Cargo / Auteur et metteur en scène : Françoise Guillaumond / Comédiennes et musiciennes : Sophie Péault et Sylvie Péteilh / Création musicale : Aurélie Emerit / Constructeur : Thierry Grasset / Costumes : Murielle Vaitinadapoulle

Poulette Crevette raconte l’histoire d’une poulette pas comme les autres qui ne parle pas. Sa maman poule s’inquiète et toute la basse-cour est en émoi… Dans un décor de poulailler, deux comédiennes-musiciennes accueillent les enfants et les entraînent dans un univers à la fois plastique, vocal et musical qui a été conçu au terme de plusieurs résidences de création dans différents lieux culturels et lieux de vie des enfants. Tiré de l’album jeunesse éponyme, ce spectacle théâtral et musical, drôle et tendre, décalé et plein d’humour, parle de handicap, de différence, de tolérance.

ND4J Dédales ? > jeudi 8 février 2018, 20h-1h

ND4J Dédales ?

▷ Jeudi 8 février 2018 / 20h-1h

 

Ludibli, Borderline Games, l’Edulab de Rennes 2, la Maison des Lycéens de Joliot Curie, l’ASCREB et Le Grand Cordel MJC vous proposent une soirée pleine de jeux !

Enquêtes policières, histoires de fantômes, énigmes, secrets… une soirée jeux pour tous et pleine de mystères !

Tous les genres se mêleront : intrigues, affrontements, cartes, plateaux, coopératifs, jeux de rôle, escape game, réflexion, jeux vidéo, jeux hackés, jeux expérimentaux… pour une ND4J de découvertes et d’échanges.

 

Au programme :

Jeux de plateau, jeux en relais avec Ludibli, Borderline Games, l’ASCREB et la MDL Joliot Curie
Escape rooms par Fabulaire et Eric Lepage
Jeux vidéos avec 3 Hit Combo
Jeux expérimentaux, jeux hackés avec l’Edulab et des étudiants de Rennes 2
Enigmes
Jeux de rôles
Mini-conférences avec des étudiants de Rennes 2

 

Ouvert à tous et gratuit !

 

SOIRÉE OUVERTURE DU FESTIVAL URBAINES 2018

SOIRÉE OUVERTURE DU FESTIVAL URBAINES 2018

Urbaines présente

MERCREDI 7 MARS 2018 À PARTIR DE 18h30

Entrée libre / Tout public
Au Grand Cordel MJC

facebook

ANTIPODE MJC, CARAVANE MJC, ESPACE JEUNESSE LE QUAI LEO LAGRANGE, GRAND CORDEL MJC, LE TRIANGLE, MJC BREQUIGNY et MJC MAISON DE SUÈDE

La 9ème édition d’Urbaines s’ouvre avec un programme digne de son nom ! De la danse, du hip-hop, du street art, de la slackline, bref des cultures, des pratiques et des tendances.

Avec un nom inspiré de leur banlieue parisienne natale comme d’Harry Potter, les 4 rappeurs de l’Ordre du Périph ont des influences variées et un flow détonnant pour lancer le festival !

De partout, en province, le rap des pavillons vient sceller cette nouvelle donne : la musique urbaine n’est pas uniquement sociale, mais surtout générationnelle.

VSO Maxenss, en provenance de Nîmes, prouvent que le genre est ouvert, progressif et défricheur. Forts de millions de vues sur Youtube, ils investissent les scènes pour propager le message.

La Compagnie Primitif est née de l’envie de montrer au public un hip-hop brut et d’inviter la rue sur scène. Elle présente pour Urbaines un extrait de sa nouvelle création, Pangée.

 

Mais aussi : 

► Exposition « Retrospecto » par Mille au carré 
► Exposition « Héol s’empare des murs » sur la façade extérieure
► Initiation au rodéoslack

 Et un food truck pour se restaurer…

Videomaton

Déposez votre portrait dansé !

Projet Alter Ego – Compagnie Zéphyr

ALTER EGO est un projet danse et vidéo sur le thème de l’altérité. ALTER EGO emprunte un langage commun : le corps et l’image du corps en mouvement comme interface de la rencontre. ALTER EGO propose de saisir cette diversité grâce au VIDEOMATON Munie dun dispositif mobile une boîte blanche avec caméra où chacun laisse une minute d’instantané dansé, la compagnie se déplace afin de réaliser les portraits dansés, objet de la rencontre entre artistes, publics, et territoires.

Les portraits filmés dans le Videomaton seront présentés lors d’une projection au Grand Cordel MJC à l’occasion de l’Assemblée Générale le vendredi 26 janvier 2018.
Rendez-vous entre tous les participants et moment convivial autour d’un verre dansant.

Les Journées de l’Image > les 13 et 14 janvier 2018

Atelier Déclic présente

Les Journées de l’Image #1

les 13 et 14 janvier 2018 au Grand Cordel MJC

Les journées de l’image impulsées par Atelier Déclic en partenariat avec la MJC Grand Cordel, ce sont deux journées d’ateliers, de projections, d’expositions, d’expériences et de débats autour de l’image. C’est la présence d’artistes invités à accompagner leurs travaux, des ateliers photos ouverts et gratuits pour tous, mais aussi le plaisir de partager des temps gourmands avec des produits biologiques venus de producteurs locaux. Les journées de l’image, c’est le désir de montrer et provoquer des temps de jeux, de découvertes pour tous les publics, à tout âge, en famille ou avec des amis. Des temps chaleureux et conviviaux autour de l’image sous toutes ses formes ou presque – cinéma, photographie,dessin…

 

Programme

Samedi
10 heures : Situation d’écoute par Renaud Golo – Rennes 2018 « La musique est maintenue, dans notre culture, sous l’empire du goût. Est-ce parce qu’elle est souvent utilisée en soutien, en annexe – accompagnant ainsi toutes sortes d’activités auxquelles elle reste subordonnée ? Manquant ainsi d’autonomie esthétique ? Je proposerai une halte rare : écouter de la musique. Écouter seulement. Sans faire la vaisselle ou jouer avec ses amis, sans entretenir ni étayer aucune activité sociale ou domestique (danse à part).  » Renaud Golo
18 Heures : présentation du travail de « Strette* » par Konrad Kaniuk * italien stretta « étreinte, resserrement », venant du latin strictus musique > Partie d’une fugue qui précède la conclusion et dans laquelle le sujet et la réponse se poursuivent avec des entrées de plus en plus rapprochées.  Strette est un travail de cadrage, d’éclaircissement et de resserrement d’éléments hétéroclites dans le temps. Au centre de notre attention : l’assaut du passé au présent et le dialogue avec les morts pour qu’ils rendent la part de futur qui est ensevelie avec eux. Strette, composition scénique au geste photographique, travaille l’apparition de ce qui a disparu et demande ce qui disparaît lorsque cela apparaît. À travers un pro- cessus scénographique, la pièce conçoit les espaces de la mémoire et du pavot.
20 Heures : Ballet Africain « BENKADI » (ou « Fraternité » en Malinké) est une association présente sur Nouvoitou depuis mars 2001. Elle propose des temps de rencontre et de partage autour des musiques et danses d’Afrique. La Troupe Benkadi c’est avant tout un projet associatif basé sur le plaisir de croiser les danses et les sons d’ici et d’ailleurs. Quand le ballet africain se balade au milieu des improvisations de saxo-jazz, s’immisce entre des phrases de hip-hop et voyage jusqu’aux polyphonies camerounaises, c’est l’envie de faire la fête sous toutes ses formes qui nous reste.
 
Dimanche
15 Heures: Projection de Haramiste, Un film d’Antoine Desrosières Ecrit par Antoine Desrosières, Anne-Sophie Nanki, Inas Chanti et Souad Arsane Réalisé par Antoine Desrosières Prix du public / Festival Côté Court Prix d’interprétation féminine / La Normandie et le monde Synopsis On ne badine pas avec l’amour. Rim, dix-huit ans, rappelle à sa soeur Yasmina, dix-sept ans, qu’elle ne doit pas parler au garçon qui lui plaît. Mais à force de parler de tout ce qui est interdit, cela donne des envies. De rappels en conseils, Haramiste raconte l’histoire de ces deux soeurs au dress code voile – doudoune – basket, qui s’adorent, s’affrontent, se mentent, se marrent, se font peur, découvrent le frisson de la transgression et du désir amoureux.
 

+ Tout le week-end, seront proposés

Des ateliers pour découvrir l’histoire de l’image animé aux travers d’anciens procédés. Des projections super 8 de dessins animés et de films burlesques. Des jeux proposés par l’association Borderline Des ateliers de photographie argentique Des ateliers de portrait numérique

 

Expositions permanentes

BESTIAIRES
Par Romain Gaulier
Ce travail photographique s’inscrit dans une demarche minimaliste. Les éléments sont graphiques, souvent en noir et blanc même si les photographies sont en couleurs. Les paysages sont des gros plans de ce que je vois où je me trouve, composés de lignes, de formes simples et épurées pour créer un univers rempli d’interrogation.

BESTIAIRE :
En littérature, un bestiaire désigne un manuscrit du Moyen Âge regroupant des fables et des moralités sur les «bêtes», animaux réels ou imaginaires. Par extension, on appelle bestiaire une œuvre consacrée aux bêtes. Par métonymie, le bestiaire d›un auteur ou d›un ensemble d›œuvres désigne les animaux mentionnés par l›auteur ou dans ces œuvres

 

VIE MODESTE, VIE ÉPATANTES
Série photographique et sonore à regarder à la lampe torche.
Les photographies présentées sont tirées du placard d’homme et de femmes qui travaillent la terre dans leurs quotidiens.
Portrait sonore écrit par Agnès Gervaisot et Johan Michel.
« Aller chez lui, chez elle, chez eux, être invité. Écouter leurs paroles, glaner leurs photos. Jours après jours y revenir, simplement se promener, jardiner, apprendre des gestes agricoles en convoquant des ancêtres intarissables, joyeux ou râleurs. Goûter goulument du vin de table puis lentement fabriquer un portrait d’elle, de lui, d’eux — c’est à dire recueillir, le plus possible bannir ma propre imagination. Que mes mots ne côtoient que leurs courages farouches, leurs rires épais, que l’écriture toute entière soit tissée du remarquable et du quotidien de la vie d’hommes et de femmes emprunts d’étonnements et de savoir-faire. Il s’agit d’aller en leur compagnie, de s’ouvrir aux lieux et à ce qui s’y trame. » Johan Michel

 

TÊTES D’AFFICHE
Série photographique réalisée par Coralie Salaün à la maison d’arrêt de Niort en 2015, avec la Ligue de l’enseignement 35
« Tous les artifices de la mise en scène permettent de contourner la loi interdisant de reconnaitre les visages de ces hommes.
La mise en scène sert à la fois à masquer et à révéler, à mettre en beauté, à sublimer. A retrouver l’humanité aussi. » Coralie Salaün

 

DESSINS DE JACQUES DURAND ET DE ANTOINE CHANTELOUP
Les dessins de Jacques Durand montrent des foules entières, des farandoles, hommes et animaux s’y font la cour, se reniflent, montent au ciel ou en reviennent par bateau. L’imagination déborde en une myriade de petits traits ironiques et dansants, sans filets, pour le plaisir. Son petit fils n’a jamais montré ses dessins, l’occasion fait le larron. Plus naïfs et colorés, ils voisinent ceux de son aïeux et sourient aux loubki et autres miniatures.

 

MÉCANIQUE PANORAMA PAR L’INSTANT MOBILE
«Quelles histoires nous racontent la surface de nos villes ? Mécanique Panorama est un dispositif qui se propose de répondre à cette question par une invitation au voyage immobile, portant notre regard sur un lieu qui nous façonne, en même temps que nous le façonnons. Ce regard que les individus portent sur la ville, cette différence d’échelle et de temps est capturé à travers le paysage d’habitants durant vingt-quatre heures.
Ces images sont ensuite placées dans une machine, le « Chronotrope », (du grec ancien Chronos, le temps et Tropos, le changement) qui permet au spectateur de venir interagir avec les paysages projetés. Son système de roue est à la base de l’interactivité entre le spectateur et la vidéo qui résulte des images capturés chez l’habitant. En agissant sur la machine, chacun peut venir agir sur le temps et modifier l’espace aux yeux de tous voyageant du jour à la nuit, de la nuit au jour.» Arnaud Chevalier

 

L’IMAGE DU SOUVENIR
L’image du souvenir est une série photographique de Dimitri Roumagne et des textes de Sylviane Burckenstock. Fabriquer en collaboration avec les personnes bénéficiaires de l’accueil de jour Kérély à Rennes.
Il s’agit ici de photographier, de faire appel aux souvenirs, de prendre le temps nécessaire, dans l’attente de voir surgir des histoires que l’on croyait ensevelies. Peu à peu les gestes se déplient, les postures nous rappellent à un instant passé qui revigore le présent. Ces photographies se présentent comme des apparitions qui portent en elles la présence d’identités fortes.